mercredi 6 mai 2015

voyages

le voyage envole les quais
les balustrades

s’offrir le large
plus un jour

d'éblouissants possibles
dans le fourmillement des hasards

ne pas hésiter
à ne pas résister

du poète succombent les semelles
restées loin du vent

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire