dimanche 29 avril 2018

de la lecture d'un paysage

/ il suffit que je sois là / et la phrase s'emmêle dans ses silences / au ralenti du paysage / une certaine emprise / l'instant arrêté / comprendre la grammaire de ce paysage / plonger dans la chair de la phrase / comme dans une vieille mare / tout habillé de certitudes / et en sortir nu / au bout du souffle / dans l'urgence de vivre / écrire cette emprise plutôt que le réel / car il n'y a rien à inventer / inutile de rêver ni réveiller  le réel / il est ailleurs en  moi / juste attraper les mots en leur montée de silence / écrire à rebours des émotions / ce paysage passé en moi /

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire