vendredi 13 décembre 2013

trop d'ici

trop d'ici
et pas assez d'ailleurs

j'irai
les mains ballantes

mes pas alourdis
de mon corps vide
plein de mes hâtes inutiles

n'ayant jamais pu découvrir
quel homme
derrière le marcheur

1 commentaire: