jeudi 26 septembre 2013

courts de blues 14

ventres pavés de pierre

brouillard des sangs



intérieur démesuré

à ouvrir au blanc



écrire dénoue

le vieillir des corps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire